Accueil Artistes LibresFrançaisEnglish

Marie-France RIVIERE

MES ŒUFS ET MOI

Chacun connaît le symbole de l'œuf, le plus vieux, le plus fort et le plus universel symbole de vie. Pondre des œufs : une activité réservée strictement à la femelle, maillon premier du cycle continu de la naissance et de la renaissance.
" Tous les commencements sont dans l'œuf, le passage de l'Un au multiple, du chaos à l'ordre, de la non-existence à la vie. L'œuf symbolise aussi la nostalgie de l'état primordial, le retour à l'état embryonnaire, à la matrice des choses." ( "L'œuf symbolique". Bessa Mona. )
La magie des œufs de Pâques que je cherchais, enfant, cachés dans mon jardin, était, sans que je le sache déjà, le symbole du renouveau...


Sans me poser toutes ces questions, au fond de moi j'ai toujours éprouvé une attirance et une tendresse particulière pour les œufs : une histoire d'amour en somme.
Mon premier vrai choc avec l'œuf (!) eut lieu vers trois ans, en accompagnant mon adorable Grand-Mère dans notre magnifique poulailler caquetant.
Ma Grand-Mère me confiait alors la plus délicate et importante mission : tenir le panier d'œufs recueillis tous chauds dans la paille. Pour moi, ce fut la fascination et une admiration pour ce très fragile trésor, issu de cette" usine" magique qu'est une poule !
Ensuite, Maman me confiait la responsabilité d'écailler ses coquilles cuites : mission remplie avec soin et une grande "sérénité", car déjà je savais que tous ces œufs étaient une production continue, perpétuelle. Mes gestes ne provoqueraient donc aucun dégâts, aucune rupture dans cette chaîne à l'infini...

Dans les années 85/88, j'eus le soudain, l' irrépressible besoin de me replonger dans ce grand symbole universel, et en même temps de me retrouver dans le cocon paisible et sécurisant de cet œuf qui accompagnait mon enfance ... Alors j'ai voulu le célébrer, l'orner, le "cocotter", le décorer délicatement, comme pour apaiser toutes les turbulences en moi et hors de moi : tenir notre monde si difficile dans le creux de ma main, le rendre plus beau et plus rassurant, et en artiste, l'offrir aux autres ( et à moi-même ), ainsi transformé, comme un monde parfait...

Je commandais des sacs entiers d'œufs- en-bois chez ma vieille " mercière bien aimée " ( œufs en 7x4cm servant à repriser les chaussettes ! ). Et je me mis alors à les décorer de motifs miniatures variés en peinture vernis (canards laqués, paons somptueux, légers oiseaux exotiques, chats malicieux, bouquets, caravelles, montgolfières...). Le challenge fut certainement la reproduction à l'identique d'affiches de cinéma dans la mini-dimension ovoïde d'un œuf ! Trois grands sujets traités : "Casanova" (film de Fellini 1976), " Don Giovanni " (Joseph Losey 1979), "Amadeus" (Milos Forman 1984). J'y parvins sans encombres, avec jubilation, patience et précision étonnantes ( peindre sur des œufs est un excellent anxiolytique ! ). On m'a dit alors que " j'avais pondu là trois petits chef-d'œuvres parfaits " ( vendus hélas, et je les regrette ... ) Il me reste une petite photo, très peu parlante...

En effet, j'ai vendu alors plus de 500 œufs dans toutes les boutiques-cadeaux de Paris ou à l'étranger. Jusqu'en Amérique du Sud, après une Expo Culturelle à Monaco en 86. Je me souviens que des plateaux entiers de mes œufs rutilants décoraient en permanence la vitrine d'une grande boutique du "Palais des Congrès" à Paris, où des congressistes médicaux et autres, des spectateurs de shows venaient y remplir leur "panier d'œufs" ! Et un jour, j'eus même la surprise hilarante de recevoir en cadeau, un charmant petit œuf - signé de ma main ! - offert par des amis étourdis ou myopes - qui n'avaient pas vu ma signature minuscule !... C'est ce qu'on appelle donc " une miniature réussie ". Merci !

Puis un jour, sans doute pour la simple raison que j'avais fait le tour de l'œuf - et de la question ? - ma création et ma créativité sur œuf se ralentit... mais pas ma tendresse. Je garde et je regarde tous mes œufs préférés comme des pièces uniques et riches de souvenirs et de repères : chaque œuf portant en lui l'humeur, l'émotion et le moment précis où je le décorais, tantôt avec joie, harmonie et équilibre, tantôt avec tristesse et inquiétude en moi. Voilà, j'ai un rapport affectif avec tous les œufs, qui sont pour moi le plus joli symbole, car celui du renouveau.

Marie-France RIVIERE au petit Trianon

Photo prise fin septembre 2008, au balcon du Petit Trianon de Marie-Antoinette à Versailles, à quelques mètres de "La Ferme" célèbre qui sent bon le foin et le poulailler... Suis-je encore à la recherche d'œufs anciens et rares ?...
                                                                                                         Marie-France RIVIERE

L'Exposition


Mail to the Artist / Contacter l'Artiste
(N'oubliez pas d'indiquer "A l'Attention de: Marie-France RIVIERE" au début de votre message)
Marie-France RIVIERE Home

Copyright © 2011 Guy RIVIERE, HTML designer & writer. All rights reserved.

Accueil Artistes Libres