Journal des Demoiselles
Et Petit Courrier Des Dames Réunis

Modes de Paris                                      Rue Drouot, 14

Année 1894, Planche 4993


Modèles de Mmes TORCILLON soeurs 165, rue St Honoré, pl du Théâtre Français
Corsets de Mme EMMA GUELLE 3, place du Théâtre Français
Veloutine FAY 9, rue de la Paix
Parfums de la Maison GUERLAIN 15, rue de la Paix
Dessin signé Lacourier
Imprimerie Falconer Paris

Journal des Demoiselles

Journal des Demoiselles, Anné 1894, planche 4993

Année 1894, Planche 4993

ÉLÉGANTES TOILETTES DE RÉUNION DE PRINTEMPS



Modèle nouveau, style Louis XV

En foulard finement rayé vert d'eau et blanc, avec minuscule jeté de fleurettes roses. La jupe drapée est ornée, au bas, d'un haut volant de tulle brodé, et décorée, sur les hanches, d'un court panier très enlevé ; à gauche descend une cascade de tulle brodé, tombant jusqu'au bas de la jupe.
  Corsage à pointe ouvert en carré devant, avec chemisette croisée en tulle brodé. Des épaules, tombe un coquillé, également en tulle, ornant très gracieusement le corsage. Ballons en foulard, terminés par un volant de tulle. Noeuds de satin rose à la pointe du corsage, aux manches et sur les épaules. (Patrons du corsage et des paniers.)
  Petit chapeau-capote en paille de riz blanche, à fond pointu, entouré de satin vert d'eau disposé en coques droites derrière. Au milieu du devant et sous la passe, tombant de chaque côté du chignon, traîne d'acacia rose.
  Gants en suède de teinte naturelle, montant aude. Ridicule en étoffe ancienne Louis XV. Souliers vernis.
Journal des Demoiselles, Anné 1894, planche 4993

Année 1894      Journal des Demoiselles       planche 4993

Journal des Demoiselles, Anné 1894, planche 4993

Année 1894      Journal des Demoiselles       planche 4993

  Nous désignons tout spécialement ce joli costume avec sa casaque courte, dernière nouveauté adoptée par la mode, disposé de la façon suivante : tout en soie maïs finement rayée de mauve passé, et semée de points noirs. La jupe, très drapée d'un seul côté, laisse voir un premier jupon en pareil ; ce drapé semble tenu par un lien de ruban de satin noir à bouts flottants, mais dont on descend jusqu'au bas de la robe et y est fixé à demeure sous un chou de satin noir.
  La casaque est très ample du bas, bien ajustée à la taille par trois coutures derrière, et largement ouverte, devant, sur une chemisette drapée et croisée, en mousseline chiffon maïs, qui peut être faite tout aussi élégamment en crêpe de Chine ou en tulle point d'esprit. Sous les larges revers, en soie maïs unie, soulignés par une charmante disposition de coques de satin noir, prend une sorte de rabat, en point de Bruges, qui tombe en faisant la pointe jusqu'à la ceinture, et voile les devants de la casaque.   Les manches de cette toilette sont aussi particulièrement trouvées : Très bouffantes et montées en plis profonds, elles sont enserrées à la hauteur du coude par un revers en soie unie, muni d'un crap et tout garni de bouclettes de satin noir assorties au col.
  Rien de plus sobrement élégant et distingué que cette toilette, qui peut être reproduite en toutes soies de fantaisies ou foulard.
  Chapeau Fanoche, en paille noire, orné de têtes de plumes sur la passe et d'un haut panache posé devant, avec touffe de mimosas mélangés d'iris mauve.
  Gants de chevreau blanc. Souliers vernis.

© 2011

Sorry, but a Javascript-enabled browser is required to email me.

.

Planche précédenteJournal Des Demoiselles HomePlanche suivante
Copyright © 2011 Guy RIVIERE, HTML designer & writer. All rights reserved.